À propos

Qui sommes-nous?

 

Nous formons un réseau de personnes solidaires dans leur quête de sens, soucieuses de s'écouter et de s'accueillir, de prier et de s'engager, tout en gardant les deux pieds sur Terre! Le Tisonnier rassemble des gens de tous les âges, avec une majorité entre 30 et 45 ans et beaucoup de petits mousses!

Plus précisément... 

Le Tisonnier est une communauté chrétienne, de tradition catholique, composée majoritairement de laïcs. Elle a été fondée en 2003 par un groupe de jeunes laïcs et par Pierre-Olivier Tremblay, oblat de Marie-Immaculée. Elle s’est construite, avec les années, sous la forme d’un réseau de relations. Les participants du Tisonnier se rassemblent en divers lieux, soit dans leurs propres résidences, au Patro Roc-Amadour, dans des Églises, des lieux publics, en plein air, ou encore sur la toile. Ils se réunissent pour partager sur leur vécu et sur la Parole de Dieu, pour prier, pour fraterniser et pour se soutenir les uns les autres. Ils vivent également des projets, des engagements, des parcours de formation, et ils se retrouvent ensemble mensuellement pour célébrer l’eucharistie.

 

À travers ces expériences, ils se reconnaissent des affinités avec les premiers chrétiens qui, eux aussi, avaient divers lieux de rassemblement, selon ce que laisse entendre le livre des Actes (Ac 2, 46; 5, 42; 20,20). En somme, le Tisonnier propose un modèle de communauté chrétienne non territoriale, participative, qui tente de répondre aux exigences actuelles de la vie urbaine de Québec et qui s’inspire du livre des Actes des Apôtres. L’implication et l’engagement dans la société sont encouragés, valorisés et nourris.

 

À qui le Tisonnier s’adresse-t-il?

Le Tisonnier s’adresse aux personnes qui cherchent le soutien d’une communauté de foi ouverte et engagée, qui sont à la recherche du Christ ou qui sont en quête de sens. Groupe inclusif, ouvert, et respectueux des cheminements variés, il a le souci des jeunes générations tout en demeurant foncièrement attentif et ouvert à tous et à toutes.

 

Dans ses pratiques, le Tisonnier mise sur l’idée que, dans bien des cas, l’appartenance précède la croyance, c’est-à-dire que pour ceux qui cherchent, les relations amicales offrent un climat de liberté au cœur duquel la foi peut naître et respirer. Croire c’est aussi chercher. Les questions et le doute côtoient la confiance.

Le Tisonnier reconnaît en son sein une pluralité de niveaux d’appartenance et de cheminements. L'accueil de la différence et de l’autre sont des valeurs primordiales. En même temps, le Tisonnier reconnaît la tradition chrétienne catholique comme sa tradition d’attache.